26/01/2012

De l'éclairage.

C'est l'hiver, le temps est gris, et on manque de tonus. Dans les pays nordiques, les journées sont beaucoup plus courtes, et c'est d'ailleurs pourquoi ils ont inventé la luminothérapie. Le manque de soleil est responsable d'un coup de blues, mais aussi de suicides, et utiliser une source de lumière qui remplace le soleil, c'est une thérapie sans médicament. Encore faut-il bien choisir la lampe.. La couleur de la lumière est importante, on parle ainsi de température de couleur. Pourobtenir une simulation du soleil, plys la température de couleur est élevée, plus on se rapproche de celle du soleil, mais sans l'égaler. On peut utiliser des tubes néon qui existent avec différentes températures, voire de néons prévus pour spécialement.  Les LEDS offrent aussi une solution alternative, et sont une autre source économique.  Pour le salon, j'utilise à la fois des néons avec une nuance blanc pur, en version T5, petit socket et ballast electronique, allumage immédiat et rendement lumineux maximal après quelques minutes. Ces néons sont installé dans un bandeau qui donne une directivité controllée pour éviter l'éblouissement. En supplément, ce sontdes spots à leds, de 1 xatts et plus, suivant les points à éclairer.  Il est intérrésant de mesure le flux lumineux , et de bien choir l'angle de couverture. Il faut aussi calculerl ou mesurer le flux lumineux en fonction de l'usage: plus le travail ou la lecture est impliqué, plus l'éclairage doit être puissant, par exemple jusqu'à 10.000 lumen par mettre carré pour des travaux délicats. C'est une façon de préserver la vue, et lesleds à faible consommation et longue durée de vie sont idéales pour cette application. Par expérience, se méffier des leds à faible cout, car la température de couleur et l'éclairement s'amenuisse au fils du temps... Dans le living, l'éclairage est compartimenté en 3 zones, utilisant des néons avec reflecteurs, ce qui augmente le fulx lumineux utile, plus des leds pour par exemple un coin de lecture. Pret de feu ouvert, c'est à la fois des néons et des leds, en quatres rangées qui sont utiliser, cet endroit étant destiné à la lecture ou pour regarder la TV. La segmentation permet de diminuer ou d'ayugmenter l'intensité de la lumière, en fonction des circonstances. Pour la cuisine, ce sont des néons avec dimmer, lesleds n'appréciant par les dimmers, et quatres zone d'éclairage, une de circulation, les autres ponctuelles. A vous d'expérimenter... Bon éclairage

09:45 Écrit par JKATH2 dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.