12/02/2012

C'est l'hiver...

En hiver, on apprécie un bon feu, ou autre moyen de chauffage. Si il existe relativement un certain nombre d'options, il faut tenir compte de beaucoup de choses pour faire un choix optimal.  Quand mon épouse et moi nous avons fait construire notre maison, nous allions au travail tout les deux, et c'est la que nous nous sommes posé la question du type d'installation à envisager. Au sol, encastré en dessous dupavement: pas bien adapté, ont à les pieds trop chaud, et le tête trop froide. Des radiateurs classiques: temps de réponse trop lent etc ec. finalement, nous nous sommes arrété à 2 solutions: Pompe à chaleur, ou chaudiaire à air chaud. Après beaucoupde recherche et visites, on s'ait arréter pour un chauffage à air chaud.  Toutefois, avec une option que l'on peut ajouter, un circuit de refroidissement pour la canicule. Ce ganre de chauffage à un atout majeur, son faibletemps pour arriver à la température désirée. Les inconvénients: la poussière peut circuler, sauf si on utilise des fiches adhoc et pas uniquement sur la chaudière, mais aussi pour les grilles de reprises. Coté consommation, si la chaudière est bien concue, le rendement est bon. Comme des filtre pour reprises, celà ne se trouve pas dans le commerce, c'est un design maison qui est utilisé, via une grille fine et un morceau de filtre de hotte, imprigné avec un déterrgenty neutre, qui élimine les poussières, même très fines. coté controle de l'humidité, celà est un peu plus compliqué, car si on utilise de l'eau de distribution, elle contient du calcaire, qui se comporte comme de la poussière en s'évaporant.. La solution : utiliser un humidificateur  utilisant de l'eau distillé pour le livinge, et de l'eau de pluis filtrée pour le reste, dispensée dans le conduit de reprise. Pour réduire la consommation de mazout, une première isolation de la toiture, complétée quelques années par une seconde isolation additionnelle, et plus performante , ce qui à permis de réduire la consommation de près de 50 %... pa négligable au prix actuel. Les caches volets sont aussi garnis de mousse ( 5 cm) pour minimiser les pertes, et le changement d'air se fait naturellement par un petit tuyau dans la salle de bain, qui sert aussi pour évacuer la buée.  Idem dans le WC près de l'entrée. Comme nous apprécions un feur ouvert, celui-ci à été choisi chez Totem, et inclus une récupération de chaleur via un échangeur termique, sans ventialteur, ce qui est aussi un atout coté consommation de bois.  C'est le moment de penser à quelques bricolages, vu le prix des combustibles.. et le faire soi-même, c'est une autre économie...

10:49 Écrit par JKATH2 dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.