22/02/2012

Optimiser, mais quoi? ; II

Toujours pour les câbles, c'est ceux pour les enceintes que l'on peut améliorer. En principe, la connexion entre bornier et ampli ne doit pas excéder plus que 2 mètres environ pour être optimale.  La qualité des câbles est aussi très importante, et encore ici, ne pas acheter des câbles ésotériques, mais des valeurs sures.  Le bi-câblage est une première option qui permet d'utiliser les câbles les mieux adaptés pour le régistre grave et aigu. Pour le grave, c'est un multi-brins de Delron que j'ai choisi. la section doit tenir compte de la puissance de l'ampli, ou plus exactement des HP. 5 mm² est un minimum, suivant le courant à supporter. Pour les aigus, c'est plutot vers Hitachi  qu'il faut se tourner. Ces câbles multibrins très fins sont les plus adaptés pour le registre aigu, mais comme il sont laqué, ne pas oublier d'enlever la laque avant soudure... Garder une longueur relativement courte peut poser un problème suivant la configuration de la pièce, et la seule solution, c'est soit de déplacer tout le matériel près des HP, ou encore de ne placer que les amplis près des enceintes, et utiliser un câble de modulation symétrique pour la connection du préampli au désymétriseur ou pas suivant les amplis utilisés. C'est d'alleurs la raison pour utiliser un pre-ampli et des amplis séparé, care c'est plus facile à intégrer suivant les besoins. Pour placet out son marériel, éviter d'utiliser des étagères trop légères qui vont vibrer sans vergogne, , ce que les aigues n'apprécie pas. Plutot que d'utilser des produits tout faits, j'ai réalisé des étagères en un seul bloc, avec des modules en aluminium et des raccords adhoc. le rack près des HP, en retrait, utilise des plaque de verre comme support, en tenant compte d'un espace pour l'aération, ceux près de la zone d'écoute, iidem, mais un masque en bois de chaque coté, rigidifié avec des attaches sur la structure en alu, et les plateaux en bois épais . Pour la facilité du cablage, un socle à roulettes plus des arrêts. Les roulettes sont en acier avec une couverture en plastique semi-dur, pour minimiser la transmission des vibrations. Idem pour les autres racks. Celà représente pas mal d'heures de boulot, mais est une solution durable pour le matériel. Un plus: utiliser une source de courant continu, par exemple 24 Volts, pour commander l'allumage des amplis distants. J'ai utilisé pour la facilité une prise 220 inclue dans le Pré, et un boitier de distribution pour les racks avec amplis, et, comme l'appel de courant est important, une temporisation différentielle pour les divers amplis. Ouf, encore un peu de bricolage... Bonne écoute.

16:22 Écrit par JKATH2 dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.