21/03/2012

Les liaisons en audio numérique.

Le numérique, si il est capable de bonne performances, demande de bon câbles.Très souvent on trouve différentes entrées et/ou sorties quiont des standards différents, comme le S/PDIF, sur cinch ou BNC, Le tasling, en optique et le AES-EBU sur XLR. Attention à ce dernier, car beaucoup de câbles utilisent la gaine de blidage et deux conducteurs, ce qui est une très mauvaise idée. Bonjour les boucles de masse, et aussi, il faut éviter de connecter la masse des deux coté. Mais on trouve aussi sur certains appareils, Ipod par exemple, une connection USB. Comme l'usb est un standard un peu léger, certains appareils Pro utilisent une connection BNC, plus appropiée. Pour compliquer le tout, il existe aussi des connections mini jack optique ( 3, 5 mm).On se retrouve vite avec des imcompatibilités, et la seule solution, ce sont des adaptateurs pour passer d'un standard vers un autre. La solution: des adaptateurs, comme ceux de M2Tech Hiface, Bel Canto USB linket qui transforme la sortie USB en Spdif.Cette solktion permets une résoltion de 24 bits à 96 Khz, assez courante, ou 192 Khz pour leM2tech Hiface. Les liaisons optique on l'avantage d'évier toutes boucle entre appareils. En passant par les sorties Audio, la qualité dépend de la carte audio du PC. Passer en toslink optique peut améliorer la situation. Ne pas oublier non plus que on peut travailler en mode Synchrone ou pas. En synchrone, c'est l'orinateur qui controle les transferts. En Asynchrone, le convertisseur prend la main, mais il faut un logiciel ad-hoc, avec une horloge précise, ce qui augmente les prix.  Il existe aussi des hybrides, qui sont soit synchrone ou pas, mais peut utilisé en pratique. Ce qui me fait penser à une refexion du début de l'imformatique: : Le plug and play de microsoft était appeler le Pluc and Pry  par les amateurs... Bonne écoute

10:04 Écrit par JKATH2 dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.