04/08/2012

Une question, une réponse.

Combien de fois lire un LP sans pertes? That is the question. Pas facile à donner une régle générale, car il y à pas mal de variables qu'il faut considérér: par exemple, la composition du disque, car il existe beaucoup de variantes, donc la résistance à l'usure est variable, de la qualité de la pointe de lecteure, et aussi de sa géométrie, de la force d'appui, ou encore de l'ajustement de l'anti-Skating. Des formes de diamants, il y en a beaucoup, et surtout, il faut bien choisir, car si c'est pour par exemple écouter des LP qui sont assez vieux, d'abord les nettoyer, et ensuite, un profil qui descend bas dans le sillon sera plus éfficace, d'un point de vue clocs et bruits divers. Les LP récents sont intérréssant, mais il est rare que l'on sache comment la convertion du numérique est faite... Sur certains, on trouve de 96 KHz, sur d'autres rien du tout... Un petit point supplémentaire: vérifier toujours  que le plateau est bien horizontal dans les deux axes... Sinon, vous risqer d'avoir un niveau différent entre les deux sorties.... Les 45 tours sont en général d'une qualité inférieure, bien qu'il existe de bon produits.  Ne pas oublier aussi de nettoyer les dsiques, surtout les anciens . Attention aussi au disques très anciens, qui ne correspondent pas à la norme RIAA. Il existe bien des preamplis " universels", mais vu le prix, c'est plus sage de demander à un pro de faire le travail. Pour les rouleaux, c'est plus compliqué, car si une lecture optique es possible, le matériel n'est pas très courant. Conseil: enregistrer numériquement vos disques, en utilisant le PCM à minimum 96 KHz, ou, pour de très bons disques, 176 ou plus, en évitant le 192 KHz. Bonne écoute

09:05 Écrit par JKATH2 dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.