06/08/2012

Les haut-parleurs électrostatique.

Le plus connu, c'est sans doute le push/pull de Quad. Le problème, ce sont les différentes contraintes: Adaptation d'impédance obligatoire, via un transfo, alimentation externe, faible rendement. La fiablité n'était pas une qualité, au contraire, Mais les qualités, c'était la bande passante très large, et on pouvait se passer en principe d'autres HP.Les premiers modèles couvrait de 40 Hz à 14.000 Hz, C'est grace à un vrai salon avec des pièce dédicacées à certaine marques. Un tour fait, j'avais retenu deux enceintes, les Quad et une autre que je préférrait: un monitor de JBL, plus équilibré. Mais l'équilibre, ce n'était pas du cotétarifs, car si le Quad était déjà cher, le JBL l'était encore plus. J'avais 15 ans, et le personnel du stand ne m'a pas donné le prix du JBL, que j'ai obtenu de l'importateur. Pour revenir au Quad, un petit ptoblème, c'est le fractionnement de la menbrane: Comme il sortait différentes fréquences, et en particulier aux fréquences élévées, celà donnait des ondulations non controlées. L'épaisseur de 2,8 microns de la membrane du Quad laissé un doute sur la pérénnité, et c'était un des points faibles., L'humidité était à proscrire, de même que les poussières . A terme, c'était un gros problème. Dans un régistre différents, en 1965, un ingénieur proposa une chambre à compression basée sur un principe très proche du Quad.Celà couvrait de 300 à 15.000 Hz, mais un problème, c'était de trouver un HP de basses pour finaliser le système. Syax avaitaussi fait des recherches, et des prototypes, de même que Beveridge, qui combiné une compression de son avec une lentille acoustique. Le plus intéressant, c'est le Blatthalier, Pesant 300 Kg, capable de supporter 800 Watts, et avec un rendement de 25 %. la puissance acoustique de 200 Watts permettait de l'entendre à plusieurs kilomètres.  Utiliser par Hitler dans les grandes manifestations Nazie, il était unique. Un des derniers système produits, c'est celui d'Orthophase. Plusieures petites cellule montée en parallèle,  mais si d'autres réalisations ont été commercialisée par la suite, le principe est tombé en désuétude. La suite, ce sont les compressions qui ont prix la relève...

Bonne écoute

08:45 Écrit par JKATH2 dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.