25/09/2012

Attention danger.

Fabiquer soi-même un ampli est amusant, et relativement facile, mais si on se base sur un des multiples scgéma, il faut être attentif à certains détails. Il est imprératif de prévoir une protection contre le courant continu. C'est un probléme qui peut amener à une destruction progressive d'un HP de basse dans le le meilleur des cas, si on oublie ce "petit" détail. Si on construit un ampli avec une alimentation symétrique, d'abord prendre une résistance de puissance, dont la résistance doit être celle de l'impédance du HP. Il faut ensuite vérifier que les tensions + et - aient une valeur à peu pret égale, par rapport à lamasse.. La solution simple si la dérive est présente, c'est une resistance de compensation. On doit obtenir une valeur de quelques millivolts au maximum.  Vérifier aussi de temps à autre que lors de l'arret, les deux tensions diminuent de facon régulières. Si nécéssaire, ajouter une résistance de charge de 1 à 2 Watts et 1 KOms, pour accélérer la décharge. On peut aussi et c'est plus sur ajouter un circuit de détection du continu, avec un relais de très bonne qualité , avec une temporisation à l'allumage et l'arret.Comme les amplis à lampes ou en classe A n'aprécie pas d'avoir un mabnque de charge il faut en tenir compte, et des schémassont facile à trouver sur Internet. Si une majorité d'amplis commerciaux inclue cette protection, il y en à qui ne l'ont pas, et c'est à vérifier avant achat. Coté préampli, pour éviter les bruits lors du changement de source, les meilleures réalisations utilisent aussi une temorisation brève ( eg Accuphase).  Ne pas oublier une vérification annuelle, et en profiter pour dépoussuièrer...

 

Bonne écoute

09:43 Écrit par JKATH2 dans Loisirs, Musique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.