12/11/2012

La musique electronique.

C'est en partie l'orgue Hammond qui à été un précurseur.  Avoirun orge classique, ce n'est pas donné à tous, vu les dimensions, et le prix.  Une révolution dans les années 50-60 qui indirectement à changé le paysage musical. On pourrais aussi parler des guitates électriques, car celà à ouvert des possibilités de mélodies controlées. Jarre à été un des précurseurs, et c'est via une musique différente qu'il c'est fait connaitre. On pourrait aussi parler des orgues installées dans certains cinémas, qui ajoutait des jeux de lumière, et aussi des jets d'eau de couleur variable ainsi que des variations dans la hauteur des jets.  Mais la guitare amplifiée, c'était une révolution, car on pouvait faire des corrections, effets et autres manipulations,  comme des vibratos etc.  Des grans orchustre comme ceux de Glenn Miller, ou encore de Ray Ventura, c'est bien loin déjà. Si les 78 tours ont été une autre révolution, le CD c'est imposé car d'un point de vue musical, c'était moins bon que les LP, mais en pratique, ne soufrait pas de l'usure des LP...  J'ai gardé un des premier CD sorti parmis les premiers, le miracle sonore, qui me paraissait un peu juste qualitativement sur mon lecteur de CD bon marché, car j'avais déjà vécu d'autres propositions des Tampes , cassetes etc. Le problème, ce n'était pas le support, mais plus les nouvelles contraintes imposées aux ingénieurs du son, car pas question de dépasser un certain niveau, sinon , ce n'était pas de la musique, mais un bruit étrange.... La dernière étape, c'est la musique dématernissée, c'est à dire sans support physique.  Noter qu'il en faut un toutefois, pour permettre le télé-chargement via Internet... Ce changement à deux explication, d'une par pas besoin de pressage, une opération complexe et couteuse, mais un manque de pérénnité...  C'est donc à l'utilisateur de prendre ses dispositions, et d'investir ...

 

Bonne écoute

08:23 Écrit par JKATH2 dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.