13/12/2012

Stradivarius.

Encore une étude pour comprendre le secret... Mais celà à été fait sur un autre violon de la même époque... Plus exactement sur un qui été le maitre de Stradivarius, et qui n'admettant pas que les violons fait par son élève soient meilleur que les siens, les a simplement détruit... Mais si les conclusions de cette dernière saga ont trouvé via un laser des petites inperfecitions, qu'en penser...  Une étude plus ancienne, de mémoire d'environ 30 ans , à démontré que le secret est simple: pour ne pas déformer le son en utilisant un vernis en couche multiples, C'est une poudre de Pozzolane, un résidu très fin qui ressemble à de la piere ponce, et que l'on trouve dans les environs de Naples.  On  en soupoudre sur le violon , et il absorbe le vernis, et puis après séchage, on peut ajouter d'autres couches de vernis sans saturer le bois. C'est un peu dommage que l'auteur de cet article n'aie pas feuilleter la littérature sur la question, ni utilisé un Stradivarius pour faire ses expérience.  Manque de rigueur ou d'expérience, voire les deux, et on tire des conclusions sans intérêt.

Dans ma carrière professionnele, j'ai souvent entendu que faire certaines choses n'était pas possible.  Toutefois en consultant la littérature et avec un peu de d'intélligence, on peut presque toujours trouver une solution simple à des problèmes qui apparaissent comme très compliqué. Je me souviens d'un collège américain qui est resté bouche bée quand deux semaines après m'avoir dit que ce que je voulais faire était inpossible, je lui ai donné un exemplaire du nouveau produit. Crédule, il à passé beaucoup de temps à chercher comment j'avais fais, mais n'a jamais trouvé.

Un peu de littérature et un zeste de réflexion peut contourner des montagne...

 

Bonne écoute au violon bien sur

09:04 Écrit par JKATH2 dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.