11/02/2013

Deux en un.

Du Japon, Un lecteur de CD unnpeu particulier. 3.200 euros, 10 Kg, une trape Coulisante car il faut déposer le CD manuellement, et les commandes habituelles. Rare, l'netrainement est à courroie. Non ce n'est pas un lecteur de LP... 48 X 19 X 30 cm, pas mal de sories numérique: 4 RCA 75 Ohms, Un XLR, et un Coaxial SPDIF Toslink opitique.  Le deuxième moreceau, celà vient de Hollande, et c'est le Van Medervoot DA 466. Pas bon marché à 3.000 euros, des dimensions de 43 x 9 x 40 cm. 8,5 Kg. Entrées numériques: SpDif RCA, 24 bits 192 kHz, un AES EBU XLR, idem, un ToslLink Optique 24 bits 100 KHz, Un format dit Superlink 16 bits 44,1 KHz, 2 Usb 16 bits 50 kHz, sur échantillonage 24 bits 192 KHz, et une tension de sortie de 2,2 volts. Le rapport signal bruit est de 120 dB, et la distortion de 0,002 % sur la gamme 0,1-100000 Hz. Un circuit d'hologe maison VAN derVoort, la connection entre les deux module est optimalisée, ce qui réduit tout les artéfacts courant. Coté musical, c'est très bien, pas d'artéfact, mais le prix total  est trop élevé à mon gout, et je pense que le Sony que j'utilise  et qui est sensiblement moins cher , tout en lisant les CD et les SACD est parfait. Comparé au Teac VDRS , c'est sensiblement mieux, et le bruit de fond est très bas.

Coté intégré, celà vient d'Italie, et la firme Lector à préférer une alimentation externe qui peut se décliner dans aumoins 2 versions. 3.400 euros, ce avec l'alimentation 3T, et pour le 7T, vous avez une reprise de 300 euros. Les alimentation sont donc 300 euros pour la standard, et 1.800 euros  pour le 7T. L'alimentation 75 est quasi plus encombrante que le rest, avec 44 x 11 X et 32 cm. Coté prix, c'est celui du cuivre surtout, car il y à cinq transfo torique et un filtre bien utile. Un drole de produit, C'est mon opinion basée surtout sur le prix, et aussi sur la pérénnité de la firme...

Bonne écoute

09:02 Écrit par JKATH2 dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.