07/04/2013

Une question, une réponse.1

C'est un artisan qui était venu à la maison, et amateur de musique, m'a posé pas mal de questions. Surtout dans la conception des enceintes. Suget vaste, assez compliqué, et trop souvent mal compris. Un exemple:  l'akignement des composants ( HP ou compression ). Si on regarde les enceintes courantes, il est un peut anormal que tout les HP ou domes divers soient dans un même plan. Pour avoir un alignement parfais, il faut déterminer ou se trouve le point médian de la bobine mobile au repos. assez facile à faire.  et faire la même chose pour chaque. HP.  on se rend compte alors que le point de repos est différents suivant les HP utilisés. On peut penser corriger ce problème en utilisant des ligne de retard, mais c'est une solution qui n'est pas optimale, la plupart de celles -ci ont d'autres défauts, dont des colorations à certaines fréquences. on gagne d'un coté, et perd d'un autre... La majorité des enceintes bon marché ne respecte pas cet alignement, et c'est facile à déceler, en utilisant un peut de matériel, on peut même calculer la correction à apporter. Certains utilisent malgré tout des lignes de retard, malgré leur défauts, ce qui explique le son qui n'est pas naturel. Dans les années septantes, quelques firme ont fabriqués des ligne de retard avec un minimum de retarts différentiel, mais le prix et la complexité on fait disparaitre cette approche.  J'ai choisi de faire l'alignement des différents HP et compressiions en partant de la phase, pour obtenir un alignement parfait, et j'ai profité de cette approche pourajouter un controle de la dispersion dans les deux plans. Celà via des pièce courbées en multiplex de 6 mm, et renforcées pour minimiser les vibrations parasites. Pas mal detravail pour respecter l'alignement et réduire  au maximum les vibrations...  Reste un autre problème celui des compressions et de leur pavillons.  A suivre

 

Bonne écoute.

08:48 Écrit par JKATH2 dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.