03/05/2013

Mach au sommet. Comparaison I

Le haut de gamme n'est pas toujours facile à choisir, et une comparaison est souvent une bonne méthode pour évaluer les plus et les moins.  On peut aussi comparer avec du matériel pro, mais la, on peut avoir des surprises, car le but, c'est souvent de distribuer un son dans un grand theatre, voir en plain air, et il y àdes contraites bien différentes que pour une installation domestique. Un exemple: un caisson de base de 1000 watts, dans un salon, celà ne sera pas un bon choix... Pour la suite, c'est plutot évaluer des produits plus adaptés pour en voire les qualités et les défauts. Première constatation: des encenues qui couvre de 16 Hz à plus de 20 KHz, ce n'est pas courant.  Le seul caisson qui couvre bien les basses, c'est leKarlson qui descend allégrement jusque 10 Hz... Il y en à quelques autres, mais c'est plutot rare.

Le premier choisi, c'est la TAD CR1, une enceinte Japonais et Américaine, qui n'est pas le haut de gamme, car celui-ci, c'est la réference One est plus imposante. 40.000 euros, lapaire of course, plus 3.000  pour un pietement. C'est petit avec 34 x 53 et 44 cm, plus le pied qui fait 40 X 53X et 52 cm. Coté poids, 45 Kg plus 16 pour le pied.Suppert fini,et la première surprise: la bande passante: 32 Hz jusque 100 KHz. 4 ohms et une sensibilité de 86 dB, ce qui veut dire au minimum 50Watts et 200 au maximum. Tout les composant sont de très hautequalité, Quelque soit le peogramme, c'est net musical, prpore et le boitier de forme calculée évite les retours arrières, et aussi des reflexions avant. Ceci dit, pourquoi se limiter à 32 Hz?  car trouver un caisson de basse adéquat, celà demande beaucoup de recherches et tests.

Mon impression, c'est beaucoup d'argent et d'autres ont des propositions qui sans égaler cette enceinte, sont proches. Le 32 Hz me reste sur l'estomat car c'est presque un affront pour les acheteurs

A suivre

Bonne écoute

10:25 Écrit par JKATH2 dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.